Nouvelles

Vivre la Semaine sainte en église domestique

Publié le : 2020-03-27 a 11h17 | Catégorie : Actualité, Réflexion sur la foi

crédit photo: Pixabay

Dans ce temps de confinement, nous serons invités à vivre la Montée Pascale dans nos églises domestiques, c’est-à-dire avec notre couple et nos enfants présents dans la maison ou seul. Dans un contexte tout à fait particulier, nous sommes à expérimenter comment vivre cette semaine extraordinaire, il nous faut user d’imagination et de créativité pour accueillir Pâques comme il se doit.

J’ai pensé proposer de petites liturgies sous forme de fiches qui nous mettront, j’ose l’espérer, en lien avec tous nos frères et sœurs dans le monde. Il ne faut pas se gêner pour adapter le tout à la mesure de notre communauté humaine, familiale. Nous pourrons aussi opter pour la liturgie des heures, comme le suggère le Pape François, qui est la prière de l’Église universelle. Le tout ayant pour but de se sentir relié aux autres chrétiens dans le monde en ce temps où la Vie est plus forte que la mort. Que le Christ Ressuscité sème au fond de nos cœurs la foi, l’espérance et la joie en de jours meilleurs.

Vous trouverez la référence internet pour le Prions en Eglise au prionseneglise.ca.


Jeudi Saint

Cette liturgie veut nous rappeler le sens du partage, partage du vrai pain de Vie, mais aussi, dans ce temps de distanciation sociale, partage de ce que nous sommes davantage appelés à devenir intérieurement afin de témoigner, avec plus de vérité, l’Amour de Dieu et du prochain. C’est de cet Amour que nous sommes appelés à faire mémoire. Une main tendue au partage, une main ouverte pour recueillir l’Autre, mon frère et ma sœur.

Cette liturgie se vivra autour du repas du soir dans l’église domestique.

Matériels à prévoir ou à ajuster selon le matériel accessible:

  • un bâton de pèlerin (branche ou tout autre objet qui peut symboliser un passe-parole)                     
  • petit pain pour chacun
  • cierge ou chandelle pour le centre de la table
  • lampions ou chandelles pour chacun
  • une table festive, un repas bien garni (c’est fête !)
  • une bible ou Prions en Église pour les textes du jour
  • un coin prière : petite table, image du Christ, pain et raisin, fleurs
  • accès à l’internet pour les chants

La personne désignée pour le service met un tablier à sa ceinture pour le service.

La table festive sera montée, au centre de la table un cierge sera allumé et le livre de la Parole de Dieu sera en évidence sur la table, si cela est possible ou tout près.

Déroulement :

  • Faire un bénédicité (remercier pour la vie, pour tout ce qu’elle nous donne pour la nourriture que nous allons partager et penser à ceux et celles qui n’en ont pas)
  • Après avoir mangé l’entrée « Se recevoir les uns et les autres »
  • Un membre de la famille fait la lecture
  • Livre de l’Exode, chapitre 12, versets 1 à 8, et versets 11 à 14
  • En prenant le bâton du pèlerin pour prendre la parole, chaque membre de la famille partage pour chacun un geste qui a fait du bien ou une parole que la personne a dite et qui lui a fait du bien.
  • Après le repas principal. « Aimez-vous les uns les autres »
  • Faire ensemble la mémoration du dernier repas de Jésus, en ficelant le souvenir que chacun a de la Dernière Cène. Nous pouvons aussi lire l’Évangile de saint Jean, chapitre 13, du verset 1 au verset 15 pour compléter nos souvenirs.
  • Par la suite, toujours en passant le bâton du pèlerin, je nomme les gestes de sollicitude et d’engagement que je vois dans mon église domestique qui se situe dans la continuité de Jésus, où j’ai senti le « aimez-vous les uns les autres »
  • Après le dessert. « Le pain de la route, le pain du partage »
  • « Nous avons tous reçu un petit pain (ou autre nourriture à partager). Nous sommes invités à le partager avec la personne dont j’ai le plus besoin de me faire proche. »

Peut être fait sur le moment ou dans la journée du vendredi saint ou lorsque cela sera possible. 

  • Tous ensemble, nous nous rendons dans le coin prière que nous avons aménagé préalablement, nous y apportons le cierge du repas et nous le déposons dans le coin prière.
  • Ensemble, faire la prière du Notre Père, en nous mettant en lien avec tous les chrétiens et chrétiennes du monde entier.
  • Il est possible à l’aide de YouTube de faire entendre le chant Comme lui de Robert Lebel ou L’homme qui prit le pain ou tout autre chant approprié.
  • Lorsque le chant est terminé, prendre un temps de silence.
  • Dans la soirée, nous pouvons nous donner des temps de veillée de prière dans la forme qui nous convient le mieux pour entrer en prière.

Vendredi Saint

Cette liturgie nous invite au dépouillement. Nous sommes invités à déposer nos lourdeurs aux pieds de celui qui peut transformer la nuit en jour. Nous sommes surtout invités à accompagner le Christ sur le chemin de la croix et à nous faire proche de l’amour qui nous est offert.

Cette liturgie se vivra en union avec l’Église universelle à 15h.

Matériels à prévoir ou à ajuster selon le matériel accessible:

  • un coin prière : petite table, image du Christ, une croix
  • cierge allumé
  • un panier
  • une bible ou Prions en Église pour les textes du jour
  • accès à l’internet pour les chants et musique d’intériorité

+++++++++++++++++++++++++++++++++

  • Prendre un temps de silence (fond musical)
  • Sur un bout de papier écrire « une misère » que je porte (conserver le papier)
  • Faire la lecture du Psaume 30
  • Déposer le papier dans le panier près de la croix
  • Faire silence s’en remettre à Dieu (fond musical)
  • Lecture de l’évangile selon saint Jean, chapitre 18 verset 1 au chapitre 19 verset 42
  • Suggestion : Si nous sommes plusieurs, nous pouvons nous diviser les différents rôles dans la lecture. Si nous sommes seul, je suggère des temps d’arrêt tel qu’inscrit dans le Prions en Église pour méditer sur ce qui monte en moi, ce qui me touche et je m’adresse au Seigneur dans un dialogue intérieur.
  • Voici les temps d’arrêt qui sont proposés :
    • après le verset 11
    • après le verset 24
    • après le verset 38
    • après chapitre 19 verset 16
    • après le verset 27
    • après le verset 30, on fléchit le genou.
  • Faire une prière pour confier au Seigneur :
  • L’Église
  • Le Pape François
  • Le clergé
  • Le peuple
  • L’unité des chrétiens
  • Notre famille
  • Les gens affectés du Covid-19 et leur famille
  • Écouter un chant : « O croix dressée sur le monde » « Au cœur de nos détresses »
  • Prière du Notre Père
  • Temps d’adoration silencieuse

Le vendredi soir

En paroisse, habituellement, le vendredi soir est une période où se vit une méditation du chemin de croix. Vous trouverez une proposition de Développement et Paix à la fin du Prions en Eglise ou sur le site de Développement et Paix, www.devp.org/.


Samedi Saint

Le samedi saint est un temps de passage, une expérience à vivre. Passer de la noirceur à la lumière ; passer de la peine de la Passion à la joie de Pâques. Tous ces passages nous introduisent à un grand mystère, la résurrection du Christ.

Dans cette nuit, nous nous rappelons comment Dieu nous accompagne dans nos traversées depuis le peuple Hébreux en passant par la Création. Dieu fait passer, Dieu donne la Vie. En cette période de crise, nous avons tous ‘à passer’ de l’ombre à la lumière. Et même si cette lumière est d’abord dans nos cœurs, nous avons à garder notre flamme allumée. Que le Christ, le Ressuscité, nous relève et nous garde dans l’espérance. Il est l’Alpha et l’Oméga.

AΩ AΩ ╫ AΩ AΩ AΩ

Matériels à prévoir ou à ajuster selon le matériel accessible : 

  • un coin prière : petite table, image du Christ
  • cierge allumé (cette liturgie se vivra dans la noirceur ou du moins dans la pénombre)
  • chandelles ou lampions pour tous
  • une bible ou Prions en Église pour les textes du jour
  • accès à l’internet pour les chants et musique d’intériorité
  • Prendre un temps de silence à la lueur du cierge allumé (prendre conscience de la noirceur qui nous entoure)
  • Après un bon temps de silence, allumer une chandelle ou un lampion
  • Lorsque tout le monde est allumé, un des parents lit l’exultet (vous trouverez le texte dans le Prions en Église)
  • Lire un ou quelques textes qui sont suggérés dans le Prions en Église
  • Lire l’Évangile selon saint Matthieu chapitre 28, verset 1 à 10
  • Nommer ce qui met de la lumière dans notre vie
  • Compléter par la prière du Notre Père
  • Écoute d’un chant (Celui que l’on croyait mort, Aux sources de la vie)
    (Après le chant, éteindre les chandelles)
  • Allumer quelques lumières
  • On peut terminer cette liturgie par un goûter festif.

Vive Pâques !!!

Josée De La Durantaye
Responsable diocésaine de la Liturgie
Mars 2020

Pour télécharger ou  imprimer le document, cliquer ici.