Nouvelles

Un bilan du Mois missionnaire extraordinaire qui donne raison d’espérer

Publié le : 2019-11-06 a 09h26 | Catégorie : Actualité, Communauté chrétienne, Jeunesse, Réflexion sur la foi

Montréal, le 4 novembre 2019 – Le Mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019 est maintenant officiellement terminé, mais il risque de porter beaucoup de fruits à l’avenir pour l’Église.

Des milliers de catholiques au Canada et partout dans le monde ont souligné ce mois missionnaire spécial décrété par le pape François et organisé par les Œuvres pontificales missionnaires, portant le thème « Baptisés et envoyés : l’Église du Christ en mission dans le monde ».

L’ouverture officielle du Mois missionnaire extraordinaire (MME) était marquée par la liturgie des Vêpres à la basilique Saint-Pierre de Rome, le 1er octobre dernier, présidée par le Saint-Père qui a mis l’accent sur l’importance de sortir et d’aller témoigner l’amour de Jésus-Christ dans le monde. Prenant la parole, le Pape a rappelé comment ce Mois était « comme une secousse pour nous inciter à être actifs dans le bien », exprimant par le fait même son souhait pour l’Église de retrouver sa « fécondité dans la joie de la Mission ».

Dans le sillage du tournant missionnaire, les diocèses francophones au Canada ont profité des mois précédant le MME pour préparer des activités spéciales ainsi que lancer leur année pastorale. Beaucoup d’entre eux ont même adopté le thème « Baptisés et envoyés » ou s’en sont fortement inspirés.

Le Dimanche missionnaire mondial qui, cette année, s’est célébré le 20 octobre, était aussi l’occasion pour plusieurs paroisses à travers le pays de clore le MME. Le diocèse de Saint-Hyacinthe, par exemple, a profité de sa Messe des nations annuelle célébrée le 27 octobre dernier pour clôturer le MME de façon toute spéciale.

Visage d’une Église missionnaire permanente

L’ensemble des communautés chrétiennes au Canada francophone – autant dans les paroisses comme au sein de groupes et mouvements religieux – a bien répondu à l’appel du pape François de célébrer et souligner le MME. Mais c’est lors de la campagne numérique mondiale que les catholiques se sont démarqués le plus (et continuent de le faire). En effet, des centaines de personnes de tous les milieux et de tous les âges, se sont exprimées sur divers réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) en partageant leur mission individuelle et collective, avec les mots-clic #MaMission et #NotreMission, respectivement. Ainsi, les catholiques du Canada se sont joints aux milliers de baptisés dans le monde – couvrant les cinq continents – qui ont affichés leur mission.

Il est encore trop tôt pour connaître les fruits du Mois missionnaire extraordinaire. Mais l’engagement de nombre de catholiques fait preuve des nombreuses initiatives qui ont déjà été semées. Ce qui, pour beaucoup, constitue une source d’espoir pour l’avenir.

À propos de Mission foi

Mission foi (Œuvre pontificale de la propagation de la foi), qui a été fondée en 1822, est l'une des quatre œuvres pontificales missionnaires au Canada. Son objectif est d’aider l'Église dans sa mission universelle et de répondre à ses besoins d'évangélisation. Présente dans plus de 120 pays, c’est l’Œuvre la plus importante du Vatican soutenant l’action missionnaire des Églises les plus pauvres du monde.

De nombreuses personnes, communautés, groupes et organismes au pays ont participé à la campagne numérique mondiale #MaMission et #NotreMission lors du Mois missionnaire extraordinaire.