Nouvelles

Pour se sentir relié aux autres

Publié le : 2020-03-31 a 16h08 | Catégorie : Actualité, Communauté chrétienne, Réflexion sur la foi

crédit photo: Poppy Thorpe de Pixabay

Tous, nous cherchons dans ce confinement à garder des « liens » avec les autres, et cela peut prendre différentes formes : coup de téléphone, courriel, et les différentes plates formes que les communications modernes mettent à notre portée. Mais dans la situation qui est la nôtre, les jours saints approchant, le besoin de se reconnaître, de se sentir relié à notre communauté chrétienne lorsque l’accès à notre lieu de rassemblement est fermé, nous met au défi d’inventer des signes, ou plutôt de resituer des signes dans cette espace qui nous donne accès à l’autre, c’est-à-dire dehors, à travers une marche à l’extérieur ou en allant faire notre épicerie.

La semaine sainte arrive à grands pas et nous invite à l’implantation, dans notre cellule familiale, de moments charnières qui viendront marquer chacun de ces jours très importants de notre appartenance au Christ.

Des chrétiens ont partagé quelques idées pour « se reconnaître » dans cette situation d’éloignement obligatoire. J’ai pensé qu’il serait bon de les partager afin de créer une sorte de chaîne et vivre la communauté par la <reconnaissance visuelle> dans notre quartier.

Voici deux suggestions, une concernant le Dimanche des Rameaux et l’autre pour toute la durée de la période de confinement.

Si vous voulez bonifier les « signes visibles » faites-moi parvenir vos suggestions.

Josée De La Durantaye,
Service diocésain du diocèse de Saint-Jérôme
deladurantayej@diocesestj.ca

Dimanche des Rameaux   - 5 avril 2020

Le signe visible qui est suggéré est un rameau (feuillages, confection d’une branche avec du papier, carton ou un ancien rameau que nous avons à la maison) qui sera accroché à la porte de la maison ou à une fenêtre.

Nous débuterons à l’heure du rassemblement qui était prévu dans notre paroisse afin de se sentir relié aux membres de notre communauté.

Une lecture de l’évangile du jour qui relate l’entrée messianique du Seigneur à Jérusalem (Évangile de saint Matthieu chapitre 21 versets 1 à 11 dans une bible ou dans le Prions en Église au prionseneglise.com) débutera ce temps et à la fin de l’évangile nous prendrons un temps de partage sur ce que nous retenons du texte ou nous lirons une réflexion en lien avec les Rameaux. Par la suite, nous irons l’accrocher à notre porte ou notre fenêtre en signe d’acclamation « silencieuse » mais visible à Jésus.

Un témoignage chrétien.

Unis comme Église.

Une chandelle à 19h30… pour l’espérance

Le 25 mars passé, les évêques de France ont invité les croyants à déposer une bougie à leur fenêtre à 19h30 pour marquer la communion en pensée et en prière pour les défunts, les victimes du Covid-19 et pour ceux et celles qui donne l’espoir ; les soignants, les autorités, les personnes qui se font proche de nous, parents, amis, voisins.

Je propose que nous posions ce geste jusqu’à la fin de la crise. Il y a des arcs-en-ciel et pourquoi pas un signe qui symbolise l’intériorité, l’espoir.

Un signe visible de la lumière qui nous habite !