Nouvelles

Compte-rendu de la conférence sur l'Amazonie

Publié le : 2019-11-28 a 10h27 | Catégorie : Actualité, Communauté chrétienne, Autres événements

crédit photo: Mgr André Daoust

Mardi dernier, 26 novembre, 16 personnes ont répondu à l’invitation du curé André Daoust à venir s’informer sur les gigantesques défis à relever en Amazonie.

M. Pierre Gagné, président du conseil diocésain de Saint-Jérôme de Développement et Paix a sensibilisé les participants à l’importance capitale de l’Amazonie pour la survie de la planète.  En effet, elle produit 20 % de l’oxygène que nous respirons. On surnomme d’ailleurs cette région « le poumon de la planète ». Ce vaste territoire traverse 9 pays et abrite la moitié des plantes et animaux du monde, un cinquième des eaux douces et un tiers des forêts de la Terre. C’est aussi le foyer de plus de 30 millions de personnes, dont près de trois millions sont Autochtones.

Pourtant, l’Amazonie et son rôle vital pour l’humanité sont aujourd’hui menacés par la déforestation, l’agriculture industrielle, l’exploitation minière et pétrolière, les barrages hydroélectriques.

À la fin de la rencontre, M. Gagné a invité les participants à former une équipe locale de Développement et Paix afin de prendre la relève de l’équipe précédente dirigée par Mgr Jean-Pierre Joly qui a fait un excellent travail.  C’est l’équipe de la MISSION qui va voir à l’organisation et à l’animation des campagnes annuelles dans les Laurentides. 

Le curé Daoust a proposé que des membres de l’équipe de la MISSION s’invitent à la Polyvalente A-M Morin et au Collège Laurentien afin de sensibiliser les élèves et de les mobiliser autour de ce projet de solidarité et de sauvegarde de notre Maison commune, car les jeunes sont très sensibles à la solidarité internationale et à l’écologie.  Il s’agit de les bien informer.

Que pouvons-nous faire personnellement ? En lien avec le synode des évêques, nous pouvons poser un geste de solidarité envers les populations de l’Amazonie en signant une lettre adressée à deux communautés menacées par l’industrie minière et forestière au Brésil à la fin de la messe sur une feuille à cet effet, ou à aller sur le site de Développement et Paix et la signer en ligne.

(Sur la photo, apparaissent les participants à cette conférence).

 

Diane Blackburn, agente de pastorale et présidente de l’équipe de la Mission

André Daoust, curé

Jean-Marie Proulx, prètre collaborateur