Nouvelles

3,8 $ M seront versés en réponse à la crise alimentaire en Afrique et au Yémen

Publié le : 2017-09-06 a 14h00 | Catégorie : Actualité

crédit photo: Développement et Paix

Montréal, le 17 juillet 2017.  Développement et Paix – Caritas Canada souhaite exprimer sa profonde gratitude envers les Canadiennes et les Canadiens pour leur réponse rapide et généreuse suite à l’annonce du Fonds de secours contre la famine mis sur pied par le gouvernement canadien afin d’amasser des fonds pour combattre la crise alimentaire qui sévit au nord-est du Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen.

« Nous sommes profondément reconnaissants envers nos donateurs et le gouvernement canadien qui ont contribué à fournir une aide d’urgence à des milliers de femmes, d’hommes et d’enfants dont la vie était en danger », affirme Serge Langlois, directeur général de Développement et Paix.

Développement et Paix tient également à remercier la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) et les membres de plusieurs communautés confessionnelles canadiennes pour l’appel interreligieux lancé aux Canadiennes et aux Canadiens le 7 juin 2017, et intitulé « Priez, donnez, parlez-en ». « Cet appel interreligieux pourrait être décrit comme un cri du cœur unifié; un cri poussé d’une seule voix, avec un seul message, soit celui de protéger la dignité des plus vulnérables dans ces pays », ajoute M. Langlois.

Durant la période du Fonds entre le 17 mars et le 30 juin 2017, les Canadiens se sont mobilisés et ont versé 2,5$M à Développement et Paix. De ce montant, 1,3$M est admissible par le gouvernement du Canada au Fonds de secours contre la famine. C’est ainsi que, grâce aux donateurs de Développement et Paix, un total de 3,8$M sera versé en réponse à la crise alimentaire en Afrique et au Yémen.

Développement et Paix travaille présentement à transférer à ses partenaires locaux (Caritas Sud Soudan, Caritas Nigéria, Trocaire en Somalie et CAFOD au Yémen) les dons lui ayant été directement versés. Ces fonds permettront d’ajouter à l’aide d’urgence déjà fournie par nos partenaires locaux depuis le mois de février 2017 et qui permet de donner aux populations concernées un accès à la nourriture, des soins médicaux, de l’eau potable, des abris et des services d’hygiène et d’assainissement.

En février 2017, l’Organisation des Nations Unies tirait la sonnette d’alarme en annonçant que 20 millions de personnes, dont 1,4 millions d’enfants, étaient menacées de mourir de faim dans ces pays. Afin de répondre à cette crise, le Canada a lancé le Fonds de secours contre la famine le 29 mai 2017. Pour chaque don admissible fait par les particuliers canadiens entre le 17 mars et le 30 juin 2017 à un organisme de bienfaisance canadien enregistré, le gouvernement du Canada a versé un montant équivalent au Fonds de secours contre la famine.

Malheureusement, même si le Fonds de secours contre la famine du gouvernement du Canada a pris fin, la crise alimentaire, elle, persiste. Développement et Paix encourage donc les Canadiennes et les Canadiens à continuer à donner en fonction de leurs moyens. Ces dons peuvent être faits via le site Internet de Développement et Paix (www.devp.org), par la poste ou par téléphone au 1 888 664-3387.

Source: www.devp.org/fr/pressroom/2017/comm2017-07-17