Nouvelles

«La volonté de Dieu» par Véronique Lang │Centre de spiritualité Manrèse

Publié le : 2020-04-02 a 15h55 | Catégorie : Actualité

crédit photo: Depositphotos

La volonté de Dieu, concept redoutable ! Combien de choses ont été accomplies au nom de la volonté de Dieu, magnifiques mais aussi incompréhensibles ou terribles !

Ce sujet m’a été inspiré par le constat suivant : faire de la façon la plus sincère et la plus honnête possible la volonté de Dieu, que l’on aura pris le temps d’identifier avec soin, ne garantit ni la facilité ni l’absence de souffrance. Pourtant : n’est-ce pas une caractéristique du bon Esprit de rendre les choses aisées ? Comment comprendre ce paradoxe ?

Mais qu’est-ce que la volonté de Dieu ? Ou plutôt : qu’est-ce que Dieu veut ? Quel est son désir ? Considérer la volonté de Dieu comme un désir rend cette volonté plus dynamique, plus vivante. Elle sort de ce cadre de décret figé, de programme préétabli de toute éternité dans lequel nous l’enfermons souvent.

Je crois que la volonté de Dieu, c’est avant tout son désir de Créateur, ce mouvement irrépressible de faire sortir du néant ce qui n’est pas encore, de faire exister toutes choses. Sa volonté, c’est la vie ! C’est ce geste créateur qui nous fait renaître sans cesse, exister de plus en plus, vivre pleinement et trouver notre lieu de fécondité. Ce geste qui fait de nous des femmes et des hommes debout, qui créent à leur tour et sèment la vie.

Il y a bien des façons dont le Créateur peut nous sortir du néant : il nous appelle à abandonner notre médiocrité, notre tiédeur, notre indifférence, la peur d’être ce que nous sommes. Il nous insuffle l’audace et le courage de créer la vie, le monde et les relations dont nous rêvons, avec nos couleurs propres. Lorsque nous consentons à participer à ce grand œuvre, nous accomplissons sa volonté, nous devenons cocréateurs et cocréatrices, nous façonnons avec lui le monde qu’il désire.

Le chemin n’est pas toujours facile, mais y en a-t-il un autre ? Celui d’un certain Jésus de Nazareth n’a pas été un chemin de roses non plus. Mais en embrassant la croix, en ne se dérobant pas à la volonté de Dieu, c’est l’accès à la vie que Jésus ouvrait, définitivement, et nous pouvons être certains que cette vie aura le dernier mot. Comme Pierre, nous nous exclamons : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle ! »

Alors, dans notre vie si belle, avec ses joies et ses peines, nous pouvons dire : « Que ta volonté soit faite ! »

Véronique Lang
Centre de spiritualité Manrèse

Source: http://officedecatechese.qc.ca/sens/questions/2020/202003_Lang.html